Gare à la fuite ! (chanson)

D’autres paroles pour une des plus anciennes chansons de Georges Brassens “Gare au gorrille !”

(Another text for one of the oldest song of Georges Brassens “Gare au gorrille !”)

C’est dans les rues du centre ville,
Que les femelles du canton,
Contemplaient un beau mec viril,
Sans souci du qu’en-dira-t-on.
Avec impudeur, ces commères
Lorgnaient même un endroit précis
Que, rigoureusement, ma mère
M’a défendu d’ nommer ici.

Gare à la fuiiiite !…

Tout à coup la vessie bien close
De cet homme au look idéal
Lache, on n’ sait pourquoi, je suppose
Qu’il avait dû se retenir mal.
L’homme, devenant paniqué
Dit : “C’est aujourd’hui que j’la perds !”
Il parlait de sa dignité,
Vous aviez deviné, j’espère !

Gare à la fuiiiiite !…

La femme se tenant derrière lui,
Cria, éperdue : “Nom de nom !
Il est en train de faire pipi,
Il en a plein son pantalon !”
Dès que la féminine engeance
Sut que le mec était pissoux,
Au lieu de profiter de la chance,
Elle prit ses deux jambes à son cou !

Gare à la fuiiiite !…

Celles là même qui, naguère,
Le couvaient d’un œil décidé,
Fuirent, prouvant qu’elles n’avaient guère
De la suite dans les idées.
D’autant plus vaine était leur peur,
Que le pisseux est un mignon
Bébé jusqu’au fond de son coeur,
Bien des femmes vous le diront !

Gare à la fuiiiiite !…

Tout l’monde se met à rigoler
De cette drôle de mésaventure,
Sauf la pharmacienne d’à coté
Cachée derrière sa devanture.
Blessé par toutes ces moqueries,
Et l’pantalon gorgé d’urine,
Le pauvre bougre se réfugie
A l’intérieur de l’officine.

Gare à la fuiiiite !…

La pharmacienne l’accueillit,
En lui d’mandant bien gentiment,
Si ce genre de péripéties,
Lui arrivait régulièrement.
Et le mec pensa, immobile
C’est la troisième fois depuis hier,
Elle va me prendre pour un débile
La suite lui prouva le contraire.

Gare à la fuiiiite !…

Mais bien-heureusement pour lui,
Maline était la pharmacienne
Elle comprit que ses p’tits soucis
Étaient sa honte quotidienne.
Elle changea alors de tactique
“Il n’y a pas de honte, vous savez,
Suivez moi dans l’arrière boutique,
Je vais vous mettre un change complet”.

Gare à la fuiiiite !….

“N’ayez crainte, détendez vous
Oubliez le regard des gens,
A présent je m’occupe de tout,
Je vous trouve beau et séduisant.
Dans ma vision des comptes de fées,
Le prince charmant est vulnérable,
Et si dans son slip il a fait,
Il est encore plus appréciable”.

Gare à la fuiiiiite…!

Le pauvre bougre lui avoua
Ce que lui dicta son esprit
Que son coeur bondissait de joie
La trouvant tout aussi jolie.
Pour autant le petit pisseux
Avait une autr’ priorité
Ses intestins étaient en feu
Il devait trouver des WC.

Gare à la fuiiiiite…!

C’est alors que la pharmacienne
Se dressa devant son chemin
“Il n’y a pas de popo qui tienne,
Je ne vous lâcherais plus la main
Que si l’amour est réciproque
Alors qu’il le prouve sur le tas,
Et alors tant pis pour son froc,
Il pouvait y faire son caca.

Gare à la fuiiiiite…!

La suite serait délectable,
Malheureusement, je ne peux
Pas la dire, et c’est regrettable,
Ça nous aurait fait rire un peu.
Car le mec, au moment suprême,
Cria : “Maman !”, pleura beaucoup,
Mais l’histoire se termine en “je t’aime”,
Cupidon doit être un peu fou.

Gare à la fuiiiiite…!

Related Articles

Responses

People Who Like Thisx

Loading...